faune-valais
< précédentretour à l'indexsuivant >

Le Sanctuaire du lac de SOI

Le Lac de SOI émerge au coeur du massif des Dents du Midi et lorsque l'on prononce le nom de ce petit lac glaciaire, on pense à quelque chose de profondément intérieur.
Il existe probablement une référence historique à la dénomination de ce lieu particulier et on peut tenter de trouver une explication tant philosophique que spirituelle. Dans la philosophie hindouiste ou bouddhiste, le terme de SOI donne des références avec l'Absolu, l'Unique, le Tao ou encore le Brahman. Dans la philosophie antique, celui-ci s'apparente à l'Etre, l'Idée de Bien, la Pensée ou encore l'Âme.
Au Moyen Age, le SOI se rapporte plutôt à Dieu, à la subjectivité de l'existence et à la conscience. Dans l'acception spirituelle du SOI on désigne l'identité première et ultime de l'Etre et au-delà de l'Ego, le Soi serait la nature essentielle de l’être humain. Son règne est au-delà du silence même, perdu à notre regard dans une intangible plénitude.
Avec toutes ces références, ce n’est sûrement pas le hasard si on ressent dans ce lieu d'aussi profonds sentiments intérieurs. Là-haut… on peut sans crainte affirmer que les pierres parlent et qu’elles ont des choses à nous raconter, à nous de les entendre !... Cet endroit si étrange est un lieu de ressourcement pour beaucoup d'amoureux de la nature qui recherchent la solitude et qui peuvent y exprimer le fond de leur âme. Certains y amènent leurs peines et leurs problèmes, d’autres de l’amour, de la joie ou simplement la plénitude de leur vie.
Dans la grande solitude de la montagne, qui d’autre que les pierres de là-haut pour les écouter !... Des personnages étranges coiffés d'une chevelure blanche, des silhouettes rocheuses qui se mirent dans le lac et surtout des extraordinaires constructions de pierres savamment voire religieusement entassées au fil des années par Marcel et Pierre-Marie.
Les deux frères unis dans l'effort dans des milliers de montées au lac nous offrent un hymne à la nature qui stimule l'imaginaire et provoque l'étonnement.
La faune sauvage s’y fait discrète et c'est à peine si l’on aperçoit occasionnellement une hermine ou un lagopède se faufiler entre les pierres, quelques passereaux et surtout l'aigle royal qui surveille régulièrement les alentours dans l’espoir d'y faire ripaille. Sur le sentier qui nous amène à la Porte de ce Paradis, on peut parfois avoir la chance de faire une rencontre impromptue avec un chamois ou une marmotte.

Sanctuaire du Lac de SOI 1280x720.mp4 en version vidéo pour PC, Mac, Tablette ou TV

Sanctuaire_lac_de_SOI_1920x1200_LQ.exe
Cliquez sur l'image pour télécharger le digirama (39 Mo)

retour au sommet

Copyright 2002-2017 Roland Clerc
St-Didier 8, CH-1868 Collombey
e-mail: rolandclerc@bluewin.ch
Téléphone: +41 (0) 24 471 54 81