faune-valais
< précédentretour à l'indexsuivant >

Sanctus Dominus

Aucun bruit ne vient troubler la quiétude des lieux si ce n'est une pierre qui se décroche de temps à autre des faces rocheuses réchauffées par le soleil.
Dans cette cathédrale de la Nature, le bonheur intérieur et la plénitude de l'esprit s'imposent comme des certitudes et les Pointes des Dents-du-Midi, clochers de cette église, en assurent la pérennité pour l'éternité.
Le chemin vers cet univers débute par un sentier étroit qui longe une arête effilée dans des paysages verdoyants. Puis les pierriers d’ardoise, garnis de fleurs alpines d'une étonnante variété de couleurs, font place aux premiers névés encore gelés par la froidure nocturne. Les petits ruisseaux, légers de n'être pas encore gonflés par la fonte des neiges, s'écoulent tranquillement dans un doux frémissement qui tinte de manière unique aux oreilles.
Enfin c'est l'arrivée au petit lac et en franchissant la Porte de ce Paradis, le sanctuaire est à nos pieds. C’est dans ce décor sublime que le bleu du ciel, la blancheur des neiges éternelles et le vert des prairies alpines parsemées de joyaux colorés se mêlent dans une subtile palette de couleurs.
Tout là-haut les fleurs de la montagne sont comme un réconfortant sourire et personne ne peut rester insensible à leur délicatesse et à leur extraordinaire luminosité. Ce paradis floral éclate de beauté et au moindre rayon de soleil il arbore des couleurs voyantes et dégage des senteurs capiteuses. Dans ce monde de douceur apparente, seuls les cris caverneux des lagopèdes permettent de localiser cet incroyable oiseau. Pour le découvrir, il faut s’armer de patience et de nombreuses visites de ces lieux sauvages sont nécessaires pour espérer le rencontrer.
L’hermine rode aussi dans les parages, bonds coulés, arrêts brusques, attente, petite course effrénée puis tout à coup, l’hermine se dresse subitement sur ses pattes arrière. La tueuse va bientôt reprendre sa course fiévreuse, disparition, apparition, départ et retour foudroyants pour se faufiler entre les pierres avec une habileté diabolique. Le chocard, virtuose du vol acrobatique apparaît et disparaît en un étourdissant carrousel. Familier, mais toujours prudent, il se risque de venir quémander quelques miettes puis il rompt le silence par des cris stridents qui résonnent dans des ambiances caillouteuses.

Sanctus Dominus 1280x720.mp4 en version vidéo pour PC, Mac, Tablette ou TV

Sanctus_dominus_1920x1200_LQ.exe
Cliquez sur l'image pour télécharger le digirama (44 Mo)

retour au sommet

Copyright 2002-2017 Roland Clerc
St-Didier 8, CH-1868 Collombey
e-mail: rolandclerc@bluewin.ch
Téléphone: +41 (0) 24 471 54 81