faune-valais
< précédentretour à l'indexsuivant >

Chamailleries

Au début du mois de juillet, les jeunes marmottons de l’année pointent pour la première fois leur petit museau moustachu à la sortie du terrier. Depuis quelques jours, on les imagine grogner et piaffer au fond de leur trou en attendant avec beaucoup d’impatience de découvrir la lumière du jour. Les premières sorties sont assez timides, mais rassurés par la présence de leur mère, ils surgissent en inspectant les alentours avec précaution et curiosité. Désormais, c’est pour eux la découverte des plaisirs extérieurs, la chaleur du soleil et la délectation des fleurs de montagne.
Dès leurs premières excursions en plein air, les jeunes s’intéressent à tout ce qu’ils rencontrent et ils jouent entre eux sans jamais s’arrêter. Ils rongent des plantes, grattent la terre avec leurs pattes avant et on peut déjà les voir transporter quelques brindilles d'herbe en travers de leur museau. Les séjours à l'air libre se prolongent et la prise de nourriture les occupe de plus en plus longuement, l’été sera court et il faut rapidement accumuler des réserves pour l’hiver. Ils se tiennent rarement tranquilles, ils commencent leurs premières excursions et ils sont toujours disposés à se quereller entre eux. Ils jouent sans jamais s’arrêter et dans leur enthousiasme, ils leur arrivent d’entraîner les «anciens » dans leurs chamailleries. Sans même les avoir terminée, ils interrompent souvent leurs actions au beau milieu et comme nos enfants ils posent leur jouet pour en reprendre un autre ; si bien que tout ce qu’ils font ressemble à des jeux. Au bout de quelques jours, la mère s'occupe un peu moins des jeunes, elle s'assied ou se couche au soleil, lorgne les environs pendant que ses rejetons s’en donne à cœur joie dans l’insouciance d’une nature généreuse. Ils ne peuvent s’empêcher de venir la taquiner, lui flairer le museau, lui mordiller la fourrure ou encore grimper sur elle à la recherche de quelques caresses affectueuses. Mais, plus que leurs aînés qui avec l'expérience ont appris à bien reconnaître les différents dangers, les jeunes marmottons courent éperdument vers leur terrier au moindre changement dans leur environnement. C’est une période faste pour l’observation, les jeunes sont un peu insouciants, ils s’éloignent toujours plus du terrier et partent reconnaître les différentes zones du domaine vital. C’est un plaisir sans pareil de voir ces jeunes marmottes se débattre dans leurs places de jeux jusqu’à en perdre haleine ; tout ceci ne nous rappelle-t-il pas notre insouciante jeunesse !...

Chamailleries 1280x720.mp4 en version vidéo pour PC, Mac, Tablette ou TV

Marmotton_1920x1200_LQ.exe
Cliquez sur l'image pour télécharger le digirama (39 Mo)

retour au sommet

Copyright 2002-2017 Roland Clerc
St-Didier 8, CH-1868 Collombey
e-mail: rolandclerc@bluewin.ch
Téléphone: +41 (0) 24 471 54 81